Tendances SEO 2017

Conseils référencement naturel Google

Vous l’aurez remarqué, je n’avais pas encore rédigé mes tendances seo 2017. Non par manque d’inspiration et d’idée mais plutôt par patience et observation. Les messages et communications de Google sont moins fréquentes, moins précises et plus « officielles ». J’y vois une opportunité d’observer ses mouvements et deviner là ou il veut nous emmener. Ainsi je ne voulais pas écrire sur les traditionnelles tendances répétitives, comme les rich snippets, le mobile ou les signaux sociaux que l’on voit se répéter depuis des années. Ce ne sont désormais plus des tendances.

Tendances SEO 2017 n°1 : la puissance du contenu sémantique

Le contenu est roi est ce n’est pas une nouveauté. C’est un fondamental qui perdure et qui ne perdra pas de poids, au contraire. Cependant c’est la façon de rédiger ce contenu qui a profondément changé.

D’un contenu seo à un contenu seo / utilisateur

On ne rédige plus du contenu SEO, mais du contenu seo / ux. Résolument orienté vers l’expérience utilisateur. Cela ajoute une dimension stratégique au contenu. Qui prend la forme d’emplacement réfléchi sur la page, d’un style de rédaction adoptés et l’ajout d’éléments de réassurances. Le tout mixé autour de mots clés, synonymes et variantes proches pour contextualiser les pages. Pour cela Google utilise des outils de plus en plus sophistiqués, dits des « machine learning« , des intelligences artificielles (IA)capables d’analyser et de traiter des données. Bienvenu dans le futur !

A la recherche de la contextualisation sémantique

Cette recherche de contextualisation devient l’enjeu stratégique du référencement naturel. Des outils très bien pensés permettent d’atteindre cet objectif tel que SEO Quantum. L’outil accessible en ligne permet d’obtenir des listes de mots clés pertinentes organisés par thèmes sur un sujet en particulier. Ces thèmes appelés cluster ou silos sémantiques regroupe des mots clés contextualisés qui ressortent le mieux sur Google.

Un enjeu de taille : la recherche vocale et la mobilité

Cette contextualisation des mots clés permet à Google d’offrir une palette de recherche plus large notamment en ce qui concerne la recherche vocale. La recherche vocale est de plus en plus apprécié par les internautes pour sa facilité et la précision des résultats. Androïd propose des facilités d’accès à la fonctionnalité sur ses smartphones. De quoi ne pas échapper à la recherche vocale. D’après les derniers chiffres de Google, 42% des utilisateurs du moteur utilise la recherche vocale tous les jours.

Dans ce contexte les SEO doivent s’adapter à ce nouveau comportement de recherche. Les requêtes des internautes et mobinautes sont beaucoup plus longues et contiennent un ensemble de mots clés proches, similaires, des questions, notamment les fameuses « comment ». D’où la nécessité de retrouver ces termes dans les contenus que nous optimisons.

La Position 0

L’année 2017 a aussi vu l’essor de la fameuses position 0, « answer box » ou encore « search box« . Celle qui s’affiche au dessus des résultats naturels et qui occupent une place stratégique sur la SERP. La position 0 est une facilité de résultat proposée aux internautes. Et un casse tête pour les SEO. Car Google n’a jamais donné de directives claires pour favoriser cette position. Nous avons tous eu un retour d’expérience. D’après ce qu’on peut lire, il faudrait beaucoup de contenu, un texte bien structuré en balises H. J’ai également observé et lu que la présence de liste à puce ou de page en tableau favoriserait l’apparition de la « search box ». Pour ma part, j’ai obtenu une très belle position 0 sur la requête « comment apprendre le seo », qui a disparu du jour au lendemain. Encore une fois, la position 0 est complètement lié au contenu.

Tendances SEO 2017 n°2 : l’essor du « growth hacking »

« Growth hacking », « growth marketing », « growth… ». Je vois ces expressions tous les jours utilisées dans tous les contextes. BtoB, BtoC, e-commerce, marketing, vente et bien sûr SEO. Mais pourquoi ce terme est-il autant utilisé ? Ma réponse : parce qu’il s’agit d’un concept marketing, traduisant un état d’esprit, une nouvelle pensée et une approche différente du SEO. Le mot « hacking » laisse penser à des choses pas très légales. La limite est mince mais en restant du « bon côté » on s’aperçoit que le champ des possibilités est très large. Cependant je traduis cette expression comme des techniques dérivées d’augmenter sa notoriété et de croître très rapidement. Le growth hacking n’est pas du black hat qui se limite surtout à des résultats SEO. Le concept va plus loin et met en place des techniques, stratagèmes et autre astuces pour gagner rapidement du trafic et du chiffre d’affaires. Les SEO semblent ne pas être les seuls à suivre la tendance et modifier leur mode de penser. J’y vois la une réponse aux limitations de Google envers les SEO. Et une évolution de la discipline. Attention toutefois à ne pas utiliser ce terme à toute les sauces.

Tendances SEO 2017 n°3 : l’attraction du black hat seo et du netlinking

C’est un fait à la fois amusant et inquiétant. Face aux nombreuses restrictions de Google dans la marge de manœuvre des SEO les plus audacieux, je remarque que le SEO black hat attire de plus en plus de monde. Il apparaît plus qu’une simple alternative. C’est une nouvelle méthode de travail, avec un démarche opératoire très professionnel ou les risques sont évalués et anticipés. N’y voyait pas là une tentative de ma part de vous adhérer. Mais plutôt une prise de conscience. Sachez tout de même que certaine pratique très à la mode, comme la construction de réseaux de sites ou PBN (Private Blog Network) pour booster le netlinking, nécessite énormément de ressources. Que ce soit fait artisanalement ou en masse, le coût de création et de maintenance est très élevé. Pour répondre à la question que nous posons tous (est-ce que ca marche ?), je dirais OUI à condition que ce soit bien fait et que le réseau, ou la méthode utilisé, soit utilisé avec beaucoup de précaution.

Tendances SEO 2017 n°4 : faire la différence avec le https

Il n’y a jamais eu autant de piratage sur la toile. Vol de données, coupure de sites, modification de contenu. Tout le monde est exposé et pour nous protéger les professionnels du web ont décidé d’enclencher la seconde en matière de sécurité. Google, mais aussi les navigateurs comme Mozilla Firefox (et forcément Google Chrome), pousse les propriétaires à installer sur leur site un certificat SSL qui sécurisera les transactions et l’échange de données entre un visiteur et un site. Cela prend la forme d’une nouvelle URL qui commence par https au lieu des http classiques. Sans traiter les incidences en termes de modifications de liens internes et de mixed content, la mise en place du protocole https peut avoir une incidence positive sur votre classement dans les moteurs de recherche. Google le dit officiellement, si 2 sites similaires sont en compétition, celui qui aura le https passera devant. Pour en savoir plus sur la mise en place d’un certificat SSL dans votre cas, n’hésitez pas à me contacter et je vous aiderai volontiers.

Tendances SEO 2017 n°5 : l’arrivée du mobile first

Ce sera plutôt une tendance 2018 mais Google nous a fortement incité à modifier nos sites pour les mobinautes au cours de l’année (première annonce en novembre 2016) . Avec des échéances pas très définit (j’avais tablé sur un passage au « full » mobile first à la rentrée 2017), Google a agité la toile nous laissant penser que le temps pressait. Finalement, d’après les dernières déclarations, un mobile first serait envisageable courant 2018… Pour rappel, le mobile first consiste à indexer en priorité les sites mobile. Ce projet semble avoir pris du retard et ce heurter à des problèmes techniques (et de comportements utilisateurs ?). Cela dit, nous devons être prêt et penser le contenu de nos pages mobiles : moins de contenus, mais plus pertinent, plus contextualiser et de meilleurs qualité !

Tendances SEO 2017
5 - 100% - 2 votes
One thought on “Tendances SEO 2017
  1. La position 0 vient en complément d’une autre position pour la même page. Je n’ai pas encore trouvé de cas qui contredisait cela. Si la page en question n’est pas en première page de Google, il y a peu de chances d’avoir une position 0 pour ce contenu, même s’il est de qualité exceptionnelle. Donc la qualité du contenu, oui bien sûr pour l’expérience utilisateur, mais le on-page et les backlinks restent tout de même fondamentaux pour positionner une page.

Laisser un commentaire