Comment choisir les bons mots clés ?

Le choix des bons mots clés

C’est une question essentielle. Et pourtant les réponses sont souvent limitées, ou renvoient trop simplement à l’intuition. Alors que le référencement ne cesse d’évoluer et que le comportement des internautes est nettement différent. Si les réponses à la question du sujet sont peu nombreuses, c’est que les gestionnaires de sites ajustent leurs mots clés avec le temps. Cependant, le référencement tend à devenir plus difficile, et il est indispensable de démarrer avec de bonnes bases. Dans cet article je vous propose une méthodologie à suivre pour s’assurer de choisir ses bons mots clés.

Il convient de préciser un principe de la gestion de trafic :

La répartition des mots selon leur popularité dans la longue traîne.

La longue traîne démontre qu’un nombre important de mots clés cumulé rapporte 80% du trafic d’un site internet. Contre 20% pour les mots clés les plus communs. Il s’agit dans ces 20% de votre nom de marque, d’entreprise, d’activité, de toutes expressions comprenant de 1 à 3 mots clés. La longue traîne correspond aux expressions plus longues qui concerneront les pages de descriptions, comme les produits ou les services.

La conséquence sur le choix des mots clés est que les premiers auxquels nous pensons ne sont pas forcément les plus pertinents. De plus, la longue traîne démontre que le choix doit comprendre des expressions de plusieurs mots clés, par exemple « comment choisir ses mots clés pour le référencement », plutôt que du type « mots clés et référencement » ou « choix mots clés ». Par ailleurs, plus l’expression sera commune et comprendra peu de mots, plus elle sera concurrentielle.

En effet, je conseil en introduction de ne pas limiter son choix à l’intuition. La raison est expliqué dans le paragraphe précédent, les mots clés choisis par cette méthode sont souvent les moins performants du fait de la longue traîne. Malgré cela il ne faut pas oubliez ces mots qui nous décrivent, ils servent pour les pages de présentations, comme la page d’accueil ou de présentation de la société. Cependant, le bon sens ne comprend pas que l’intuition. C’est un comportement qu’il faut avoir dès lors que vous communiquez. Concrètement :

Soyez à l’écoute des personnes autour de vous, collègues de travail, clients, partenaires…

C’est la méthode de la vieille école, celle que les référenceurs choisissez pour remplir la balise meta keyword. Cependant elle constitue un brainstroming intéressant et peut révéler la créativité de vos contacts !

Choisissez des mots simples sans jargon :

Les habitudes internes ne sont pas connues des internautes, c’est pourquoi votre choix doit s’orienter vers la simplicité plutôt que vers des termes techniques ou « métier ».

Attentions aux concurrents.

Revenons sur cette balise meta keyword. C’est une balise comprise au début de votre code informatique, dans la partie non visible des internautes. Elle permet de remplir une liste de mots clés qui seront lu par les moteurs. C’est le moteur de recherche Altavista qui a introduit cette méthode en 1995. Vous trouverez sur le web des recommandations pour remplir cet espace. Je vous le déconseille. Cette balise n’est plus lue par Google. Prenez en considération que cette méthode date du milieu des années 90. Vous lirez surement qu’il est bon de regarder les mots clés des concurrents dans le meta keyword. C’est une technique dangereuse, car sachant que la balise ne compte plus, ils peuvent la remplir de mots clés non pertinents, dont le seul but est de tromper les éventuels chercheurs.

Il en est de même pour les mots clés des sites de concurrents. Certes leurs mots clés des balises « title » ou des titres H1 à H6 sont opérationnels. Cependant, s’ils sont devant vous dans les premières place, cela peut provenir de plusieurs raisons, notamment parce qu’ils ont un meilleur netlinking ou une plus importante activité sur les réseaux sociaux.

Après avoir compris la subtilité de la recherche et les bons comportements à avoir, vous pouvez passer à la détermination de vos mots clés.

Étape 1 : Faire une liste de mots clés en fonction des thèmes de votre site

Commencez par une liste d’une dizaine de mots clés pour chaque thème de votre site. Cela vous permettra de placer les mots clés de la courte traîne. Pour ceux de la longue traîne, comme il s’agit d’un trafic opportuniste, il est intéressant de proposer du contenu thématique dans un espace d’informations, ou un blog par exemple. Le référencement sera plus long par définition.

Étape 2 : Mesurez la pertinence de vos mots clés

Il y a 2 variables à prendre en compte dans la mesure de l’utilité d’un mot clés : son volume de recherche et son intensité concurrentielle.

Le volume recherche : il se mesure par l’outil de générateur de mots clés de Google Adwords. Bien que cet outil semble destiné au référencement payant, il peut être utilisé pour le référencement naturel. Aussi comme il s’agit de Google, les données qu’il transmet sont une bonne représentation. Une fois que vous aurez tapé le mot ou l’expression que vous souhaitez mesurer, le générateur vous propose un tableau avec les « recherches mensuelles dans le monde entier » et dans les « zone ciblée ». Cette dernière correspond à la zone France par défaut, et c’est celle que nous étudions. Classez vos mots clés en ordre décroissant de 1 à x nombre de mots.

L’intensité concurrentielle : l’outil précédent vous propose aussi un indicateur de ce type. Il qualifie les mots clés de concurrence « faible », « moyen », ou « élevée ». L’autre méthode consiste simplement à taper un par un vos mots clés dans Google est de noter le nombre de résultats en dessous de la barre de recherche. Classez de nouveaux les mots clés, cette fois de façon croissante. Plus le nombre de résultats est élevé, plus la concurrence est intense.

Étape 3 : sélectionnez les bons mots clés

Une fois que vous avez vos 2 classements, croisez-les et vous obtiendrez les mots clés les plus pertinents. A vous de fixer la limite de la pertinence. Par exemple, l’intérêt minimum se situe de façon générale à partir de 10 000 résultats de recherches locales (générateur de mots clés adwords). L’intensité concurrentielle est forte à partir de 10 millions de résultats (sites trouvés par Google).

Cette échelle reste tout de même à apprécier selon le domaine d’activité. Vous vous en rendrez compte facilement. Si Google renvoie moins de 100 000 résultats sur tous vos mots clés, baissez simplement les limites.

Cette démarche vous permettra de cibler vos mots clés utiles et performants. Si vous adoptez une autre méthode, faites nous en part dans les commentaires.

Comment choisir les bons mots clés ?
5 - 100% - 1 vote
3 thoughts on “Comment choisir les bons mots clés ?
  1. Pour les mots clés, il faut changer l’idée de se retrouver tous dans la même niche. L’utilisation d’autres mots clés en rapport avec le site, mais où, il n’y a pas trop de concurrent est considérable pour se positionner rapidement sur les moteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.