Les tendances SEO pour 2013

Tendances SEO 2013

L’année 2012 a été riche en nouveautés et bouleversements dans le monde du référencement naturel. Google à entamé sa stratégie de lutte contre les « tricheurs », et nous avons vu l’introduction des termes « black hat » et « white hat ». Nombreux sont ceux qui tout au long de l’année se sont interrogés sur l’attitude de la firme, analysés leurs stratégies et dénoncés leurs tactiques visant à nous rendre dépendant de leurs services. Ainsi la donne change pour 2013. Plus de techniques alambiquées pour rendre la tache facile, il faudra plus que jamais faire de la qualité et paraître naturel. Voici 5 tendances de fond qui apparaissent comme de nouvelles normes.

2013 : l’année du contenu

Depuis l’introduction du SEO, le contenu tient une place de rang dans les critères les plus importants du référencement. D’une part sans contenus il n’y a de données à faire indexer. Et d’autre part il reflète la qualité du site qui le contient. Ce critère prend tout son sens aujourd’hui et devient même le plus important. En effet, les techniques visant à contourner la contrainte de l’écriture de texte sont aujourd’hui vaines et vouées à l’échec. Recopier le contenu d’un site tiers (le duplicate content), répéter plusieurs fois le même mot clés pour influencer les moteurs, ou encore créer des textes désuets afin d’y intégrer des liens, sont des manœuvres parmi d’autres qui ont subit les sévisses des mises à jour Google, avec Panda en 2011 puis Pinguin en 2012.

Aujourd’hui, la nécessité est de se différencier grâce à un contenu unique et attrayant pour les internautes. Ainsi, un travail de recherche en amont de la rédaction devient nécessaire. Les questions à se poser avant de créer du contenu devront être : quels sont les sujets qui intéresseront mes lecteurs ? Qu’existe-il de présent sur la toile ? Comment, et avec quels moyens se différencier ? Écrire pour écrire devient donc obsolète. C’est de vraies stratégies de rédaction qui vont voir le jour, instrumentalisées par de nouveaux moyens.

Obtenir des back links de qualité coute que coute

Après un contenu de qualité, il faut que celui-ci soit retransmis, diffusé et relayé par d’autres. Auparavant, les professionnels créaient des partenariats entre eux ou effectuaient de simples échanges de liens. Comme je l’ai vécu aux États-Unis dans le secteur de l’immobilier, il suffisait d’écrire un Email à un webmaster, lui demandant d’insérer un lien dans son contenu avec la promesse d’en faire de même. Aussi simple que bonjour. Mais dorénavant la tâche deviendra plus ardue : la qualité des liens prend le dessus sur le nombre de liens. Un lien de qualité est un lien provenant d’un contenu également unique, dont le thème est proche de son site. Une dizaine de liens peuvent suffirent. Cela ne signifie pas que les précédentes techniques d’échanges n’existeront plus, mais il faudra désormais attirer les liens sans rentrer en contact. Cela correspond à une vraie stratégie de marketing Pull, couplé à une stratégie Push notamment avec les réseaux sociaux.

La grande arrivée des réseaux sociaux sur la scène commerciale

Les réseaux sociaux sont le plus grand dilemme des professionnels du référencement. Personne ne peut réfuter leur utilité, remettre en cause leur fonctionnement, tellement que leur utilisation ne cesse de croitre partout dans le monde. Or jusqu’à présent leur efficacité dans l’amélioration du référencement et du chiffre d’affaires des annonceurs était remise en cause. Cependant mes observations dans des salons professionnels de l’année dernière, et mes analyses au fil de lectures, me forcent à dire que 2013 sera bien l’année des réseaux sociaux.

Déjà les deux premiers arguments nous viennent de la logique : Google, dans ses changements d’algorithmes l’année, à annoncé vouloir adapter les résultats en fonction des recherches effectuées par ses amis. Cette fonction est présente aux États-Unis (avec la mise à jour Google Search Plus Your Yorld), et cela ne devrait plus tarder pour la France. Par ailleurs le moteur, en début du mois de décembre 2012, à considérablement changé la présentation de ses résultats pour certaines requêtes à caractères de recherches. Il s’agit du knowledge graph, qui consiste en un focus, une explication détaillée, en haut à droite des résultats de recherche. Cette nouvelle disposition démontre la volonté de modifier la lecture des résultats.

Le deuxième argument provient du besoin d’identifier la source d’un contenu pour éviter le plagia. Google permet aux internautes d’identifier l’auteur d’un texte grâce à une photo, directement visible dans les résultats. Pour se faire, l’auteur doit s’inscrire sur le réseau social Google plus, ce qui permet aussi de rajouter d’autres informations attractives comme le nombre de cercles dans lequel il se trouve. L’importance du lien d’autorité est une tendance pour 2013, que j’ai décidé de placer dans la partie réseau social, car ils sont fortement liés.

Le troisième argument provient de l’observation du temps passés par les internautes sur les réseaux sociaux : ils n’y vont plus forcément pour discuter avec leurs amis, mais pour jouer, chercher des informations sur des produits, des entreprises (coordonnées, commentaires…), donner des avis, regarder des photos, s’informer et découvrir de nouvelles personnes. Les internautes s’attendent d’avantage à trouver plus d’informations utiles, et à pouvoir communiquer directement avec d’autres membres ou avec les annonceurs. Les propriétaires de sites ne peuvent plus les ignorer et devront se donner les moyens d’en assurer une gestion efficace. Ce n’est que positif car nous arrivons à un niveau qui nous permet d’identifier des besoins uniques et de pousser la personnalisation à son paroxysme.

Les tendances de recherches locales

2012 a aussi était l’année de la recherche locale. Les internautes plutôt que de chercher une information sur un lieu, à distance, effectuent leur recherche à partir d’un lieu à proximité. Cela revient à rechercher ce qu’il se trouve autour de nous tout en se déplaçant. Google à favorisé ses nouvelles pratiques grâce à Google Venice, algorithme pour les recherches, et par le positionnement résolument orienté vers la recherche locale pour les professionnels, avec les pages pro de Google plus. L’essor de cette nouvelle forme de recherche prend tous son sens avec la hausse d’utilisation des smartphones et tablettes tactile. Le nombre de ces appareils vendus durant ce Noël confirme cette tendance.

Bientôt plus de mobinautes que d’internautes

Les prévisions prédisent plus de navigation sur mobile pour 2013 ou 2014, que sur ordinateurs fixes. Ici ce phénomène influence surtout la structure des sites. Elle devra être construite en fonction de la mobilité. Couplé aux tendances des réseaux sociaux et des recherches locales, cela donne le SoLoMo (pour Social, Local, Mobile). L’expression n’est pas nouvelle, mais elle passera du statut d’accessoire à obligatoire.

Il y aura certainement de nouvelles modifications non citées dans l’article. Ici j’ai traité celles qui sont les plus impératives et les plus importantes à mes yeux. En 2013, le seo sera orienté vers la qualité et l’utilisateur. Afin de l’attirer et de le satisfaire, les professionnels devront faire preuve de créativité et devront se différencier. Ils pourront pour cela compter sur les réseaux sociaux.

Les tendances SEO pour 2013
5 - 100% - 2 votes

RelatedPost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.