Mise à jour Google : ce que vous devez faire

Mise à jour Google

Google a effectué une nouvelle mise à jour importante de son index en début de mois. La firme confirme sa nouvelle politique de communication de ne filtrer aucune information. Cette mise à jour n’a donc pas été anticipée. Elle fait suite à la précédente grande opération d’Octobre 2016, visant la qualité des sites. Cette fois encore Google cible la qualité en s’attaquant aux sites à faible contenu et dénué de sens. Pourquoi ? Pour « nettoyer » le web et offrir des expériences de recherches toujours plus simples et pertinentes. Voici ce que vous devez faire pour ne pas vous attirer les foudres du moteur de recherche.

Jouez la carte de la qualité selon Google

La notion de « qualité » est bien trop large. L’évaluation d’un contenu sur ce seul critère reste subjective, même lors d’une mise à jour. Ce manque de précisions de Google pousse les experts à donner des directions différentes alors même que la notion de qualité elle même semble oublié. Par exemple je lis souvent qu’un contenu de qualité se mesure à la quantité de mots, au nombre de partages sur les réseaux sociaux ou encore au nombre de backlinks. Voici selon moi une liste de pertinences plus appropriée :

  • Un minimum de 300 mots, contenant des mots clés thématisés : mots clés principaux + synonymes
  • Des liens internes d’une profondeur de 3 pages maximum, 2 étant l’idéal
  • 0 contenu dupliqué
  • Un contenu avec des informations originales et créatives
  • Des backlinks ‘naturels » de sites de mêmes thématiques que le contenu

Utilisez le potentiel de votre créativité

La créativité ! Il en faut pas plus pour avoir un contenu de bonne qualité. Une page peut très bien être référencé en top position avec moins de 300 mots, aucun backlinks, ou une profondeur de page de 3 ou plus. Cela arrive dans 2 cas de figure :

  1. Lorsque Google n’a pas assez de contenu a diffuser, et prend ce qu’il a « sous la main »
  2. Lorsque le site a une très forte autorité sur un domaine.

Cependant, en dehors de ces 2 situations, je vous garanti que si vous suivez cette ligne de conduite, vous accéderez plus facilement à la première page.

Pour cela, utilisez « simplement » votre créativité. Google ne demande pas d’être créatif, mais bien de proposer un contenu différent des autres sites. Bien que cela peut être difficile dans bien des cas, voici une petite liste de conseils :

  • Abordez des sujets d’un point de vue différent
  • Donnez vos avis
  • Agrémentez vos textes de conseils d’experts et partagez votre expérience

Ne changez pas vos habitudes pour Google et une mise à jour

Si vous avez rien à reprocher (pas de black hat ou autres), ne changez rien. Continuez votre stratégie même si vous avez vu vos résultats bouger. Monitorez votre positionnement à l’aide d’outils spécialisés. Et ça marche, voici mon exemple :

Mise à jour Google

Il est très facile de cder à la tentation et de cherchez des causes ou des coupables à une baisse de positionnement. Dans mon cas, je n’avais rien changé au blog si ce n’est la création de nouveaux articles. Et Google m’a remercié en réduisant ma visibilité. J’ai continué de rédiger. Et quelque mois plus tard… Surprise !! Mon positionnement est revenu. CQFD.

Mise à jour Google : ce que vous devez faire
5 - 100% - 1 vote
3 thoughts on “Mise à jour Google : ce que vous devez faire
  1. Sur les sites anglophones, je lis souvent qu’il faut au minimum 1000 mots pour que Google le qualifie de « contenu de qualité ». D’ailleurs, cette tendance est de plus en plus visible sur les blogs US. 300 ou même 750 mots sont donc loin de remplir ce critère-là.
    Je suis quand même d’accord sur les autres points abordés sur cet article.

  2. Le nombre de mots dépend également du sujet. Certains sujets pourront s’étendre sur 1000 mots et plus. Mais il est clair que même des textes de 300 mots peuvent très bien se classer sur Google.

Laisser un commentaire